MIGUU, quand l’Afrique veut chausser le monde

Le 21 mai prochain se tiendra le lancement officiel de MIGUU, une marque congolaise aux petits soins des hommes modernes et distingués qui souhaitent affirmer leur africanité jusqu’aux pieds.

La basket est à la mode. Depuis 2014, au moins 150 nouvelles marques ont investi le marché de la sneakers, rapportait la Fédération Française de la Chaussure (FFC) en 2019. Toujours selon la FFC, la sneaker représenterait 47% du marché de la chaussure à l’échelle mondiale, ce dernier s’élèverait à près de 10 milliards d’euros. Une nouvelle marque veut se faire une place au soleil, MIGUU. Fondée en Suisse, en 2019 par Yannick Kalala et son ami d’enfance Junior Kalala, la marque aux inspirations à la fois africaines et européennes se veut avant-gardiste. MIGUU ne crée pas de simples sneakers, elle a inventé un concept nouveau : la suitker. A mi-chemin entre la basket de rue et le soulier classique à lacets, elle allie confort et élégance.

Suisse d’adoption, Yannick Kalala veut imprégner sa marque de ses origines congolaises : « Les Congolais aiment les couleurs, l’expression qu’elles renvoient. L’habillement a une place importante dans la culture africaine, c’est empreint de spiritualité et d’émotion. Le Congolais s’interroge sur le sentiment qu’éveille ce qu’il porte ». Le jeune créateur s’est inspiré de son expérience et de son environnement pour créer une chaussure qui raconte une histoire qui lui est propre. MIGUU qui signifie « pieds » en swahili est née de cultures plurielles. « La particularité de la marque est de promouvoir cette conception africaine du style et de la mode dans un format européen. », explique l’entrepreneur, architecte de formation.

 « La plupart du temps les gens portent ce qu’ils portent parce qu’ils l’ont vu sur un noir »

Qu’il s’agisse de Lausanne, où se trouve le siège de MIGUU, de Paris et ses monuments séculaires ou encore du Congo et ses pigments vibrants, le créateur de 34ans a puisé dans ces toiles pour donner vie à son œuvre d’art à lui. Une création qui veut anoblir l’homme noir et effacer la stigmatisation qui lui colle à la peau. Il ne s’agit pas d’etre seulement cool mais raffiné et distingué. « MIGUU c’est la Black Excellence. », déclare Yannick Kalala faisant référence au slogan né aux Etats-Unis qui prône la réussite et la grandeur des Afro descendants. Et d’ajouter : « L’Afrique doit habiller le monde. La plupart du temps les gens portent ce qu’ils portent parce qu’ils l’ont vu sur un noir ».

Chouchouter les hommes

A travers sa collection Louvre qui travaille le cuir et le daim avec des coloris profonds, MIGUU propose, en édition limitée, deux modèles de suitker : la Bleu Bourgeois (159 euros) et la Noire Silence (139 euros). Seuls 50 exemplaires de chaque paire, fabriquée dans des ateliers au Portugal, sont disponibles à la vente. De la sélection des matières en passant par le semelage jusqu’aux finitions des œillets, chaque étape est réalisée minutieusement. S’inscrivant dans la réflexion masculine, MIGUU mise sur le prestige qu’évoque la rareté. « Les hommes n’investissent dans un produit que lorsqu’ils sont convaincus que peu de personnes auront l’identique », affirme Yannick Kalala. En moyenne, un homme possède 8 paires de chaussures, selon une étude du Royal College of  Podiatry. C’est moins que les femmes, pour qui l’on en compte 17.

Yannick Kalala a pour volonté de remettre l’homme au centre de la consommation. « On observe énormément de services à destination des femmes et très peu pour les hommes. MIGUU est là pour pomponner. Leur procurer un bien-être et leur faire vivre un moment d’exception. », explique le créateur. La suitker MIGUU est livrée partout dans le monde et remise en main propre en Suisse et dans la région française d’Ile-de-France. Le client bénéficie d’un essayage accompagné, la chaussure soigneusement enveloppée dans un paquet de choix lui est présentée où qu’il se trouve. « L’architecture a été ma plus grande influence pour créer MIGUU. Les médecins soignent l’intérieur du corps mais l’architecte soigne ce qui abrite le corps. La suitker est une basket pour le costume, elle est faite pour tout homme qui [fait de l’élégance sa nature]. », a déclaré le fondateur de la marque.

Source : @theafrospot.com // Auteur : Naomi Mackako[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Shopping Cart (0)

Panier